Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 20:30

Un Père du désert disait :

La nature de l’eau est tendre, celle de la pierre est dure.

Mais si l’eau coule constamment goutte à goutte, elle creuse la pierre peu à peu, et cette dernière devient une vasque qui retient l’eau.

De même la Parole de Dieu est tendre et notre cœur est dur, mais l’Homme qui entend fréquemment la Parole creuse son cœur pour accueillir la présence de Dieu.

Seigneur, trop souvent
notre cœur,
notre esprit,
notre intelligence,
sont durs comme de la pierre.

Chaque fois que nous ouvrons notre Bible
pour nous mettre à l’écoute de Ta Parole,
qu’elle soit comme cette eau
qui creuse notre cœur de pierre
pour en faire un cœur de chair.

D’après Antoine Nouïs,
« La galette et la cruche »
 

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 20:30

Le Christianisme ne se résume pas à l'acceptation d'un Dieu abstrait et d'un ensemble de prescriptions morales populaires.

Les chrétiens croient en Jésus-Christ - Dieu qui s'est fait homme, qui ne se contente pas d'envoyer des directives "d'en haut" sur la façon de vivre correctement, mais qui est devenu l'un des nôtres, a vécu parmi les gens et par sa vie, sa mort sur la Croix et sa Résurrection d'entre les morts nous a ouvert le chemin du salut.

 Père Georges (Maximov)

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 20:08

Les caricatures de Dieu jonchent l'histoire, celle aussi du christianisme, comme autant d'idoles mentales qui ont conduit les hommes soit à la cruauté, soit à l'athéisme : comment, à l'époque moderne, avec l'essor de l'esprit critique et de la liberté, auraient-ils pu accepter un Dieu qui leur semblait pire qu'eux-mêmes, du moins que la plus haute exigence de leur conscience secrètement fécondée par l'Évangile ?

Les hommes ne cessent de projeter sur Dieu, pour se l'approprier et l'utiliser, leurs propres obsessions, individuelles ou collectives. Il leur faut comprendre qu'on ne peut saisir Dieu de l'extérieur, comme un objet, car il n'y a pas d'en dehors par rapport à lui, le Créateur ne se juxtapose pas à la créature. « C'est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être » (Actes 17, 28) comme disait Paul aux Athéniens, mais, enfermés en nous-mêmes, enfermés aussi « dans sa main nous ne pouvons le connaitre que s'il établit librement avec nous une relation où la distance et la proximité se font le lieu d'une Parole, de Quelqu'un qui parle à quelqu'un.manière des hérissons, modèlent sur eux-mêmes leur idée du Dieu bienheureux.

La plupart des hommes, enfermés dans leur corps mortel comme l'escargot dans sa coquille, enroulés dans leurs obsessions à la manière des hérissons, modèlent sur eux-mêmes leur idée du Dieu bienheureux.

CLÉMENT D'ALEXANDRIE
Stromates, v, XI (PG 9, 103)

Apostolia N°152

 

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0