Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 22:06

Une corde épaisse est faite à partir de fines fibres de chanvre.

Un fine fibre ne peut ni te maintenir attaché ni t'étrangler.

Car comme par jeu tu pourras la rompre facilement et t'en libérer.

Mais si une corde épaisse te lie, elle te maintiendra lié et t'étouffera même.

Tu ne pourras ni la rompre facilement ni t'en libérer.

De même que la corde épaisse est formée de fibres fines et fragiles, de même les passions de l'homme sont formées de petits péchés initiaux.

Du moins l'homme peut-il interrompre et abandonner les petits péchés initiaux.

Mais de péché en péché, à répétition, le tissage devient de plus en plus solide jusqu'à ce que la passion prenne finalement corps, passion qui alors fait de l'homme une sorte de monstre dont elle seule est capable.

Tu ne peux facilement ni la retrancher, ni t'en éloigner, ni t'en séparer.

Oh ! si seulement les hommes pouvaient se garder des péchés initiaux !

Ils n'auraient pas alors à souffrir autant pour se libérer des passions.

Saint Nikolaj Velimirović

Commentaire de mon ami Bruno tisserand en Bretagne

"On ne tisse pas une corde, on la commet!"

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 19:30

 

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 19:35

La guerre la plus dure, c’est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer.

J’ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé.

Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur.

Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses.

J’accueille et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets.

Si l’on m’en présente de meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs, mais bons, j’accepte sans regrets. J’ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur.

C’est pourquoi je n’ai plus peur. Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur.

Si l’on se désarme, si l’on se dépossède, si l’on s’ouvre au Dieu-Homme qui fait toutes choses nouvelles, alors, Lui, efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible.

Du patriarche Athénagoras de Constantinople de 1948 à 1972

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0