Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 22:55
Nous sommes comme des enfants

L'amour de Dieu, de cet autre, cet "autre" amour, garde une grandeur si considérable que tout ce que nous entreprenons pour l'imiter ne peut rester qu'une tentative.

Nous sommes comme des enfants cherchant à imiter les gestes des adultes, du père en train de travailler par exemple, mais c'est un jeu.

L'acte en lui-même, nous ne l'accomplissons pas. Le geste du père trouve son sens dans le travail.

Il est touchant de voir l'enfant faire par amour et sans que cela ait un sens ce que le père fait avec sens.

De même, l'homme qui aime Dieu imite quelque chose de ce qu'il lui voit faire, tout en sachant que son imitation est vaine et n'a de sens que comme imitation de ce qui a tout son sens en Dieu.

C'est uniquement de cette manière que le croyant peut montrer au Père qu'il a compris quelque chose du signe du Fils, et qu'il prononce un oui auquel Dieu seul est capable de donner contenu et plénitude.

Adrienne von Speyr, "L'homme devant Dieu", pp 21-22, éditions "Culture et Vérité", Namur, 1994, 1ère édition en allemand "Der Mensch vor Gott" 1966.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 22:55

Le pape émérite coule des jours heureux à Mater Ecclesiae.

Dans le calme et la quiétude du petit monastère, il ne craint pas l'approche de la mort.

« Il faut se  préparer à mourir.

Non pas en accomplissant certains actes, mais en vivant tout en se préparant à passer le  dernier examen devant Dieu.

À quitter ce monde et à  se retrouver devant Lui et les saints, devant ses amis et ses ennemis.

En quelque sorte, à accepter la finitude de cette vie et à se mettre en chemin pour se retrouver en présence de Dieu.

Je cherche à le faire en gardant toujours à l'esprit que la fin se rapproche ; en cherchant à me préparer à ce moment et surtout en l'ayant toujours en tête.

L'important, ce n'est pas de se l'imaginer, mais de vivre avec la conscience que la vie tout entière tend vers cette rencontre. »

Charles de Pechpeyrou

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 22:56
La marche

Jésus ne parle que de marche.

Il n'aligne pas des vérités,

ne tient pas de catalogue,

ne prend pas de décret,

il s'en tient au bâton,

à la ceinture et aux sandales.

Tout le reste est, pour lui, superflu.

Son choix, c'est la route.

La marche est son Temple.

Seul le chemin

est objet de première nécessité.

Jean Debruynne
 

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0