Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2023 2 17 /01 /janvier /2023 20:30

Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.

Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.

Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.

Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.

Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.

Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.

Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.

Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.

Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.

Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.

J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter...

Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. 

Abbé Pierre

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 19:30

 

Il restera de toi 

Ce que tu as donné.
Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.

Il restera de toi, de ton jardin secret,
Une fleur oubliée qui ne s'est pas fanée.

Ce que tu as donné
En d'autres fleurira.
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.

Il restera de toi ce que tu as offert
Entre les bras ouverts un matin au soleil.

Il restera de toi ce que tu as perdu
Que tu as attendu plus loin que les réveils.

Ce que tu as souffert
En d'autres revivra.
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.

Il restera de toi une larme tombée,
Un sourire germé sur les yeux de ton cœur.

Il restera de toi ce que tu as semé
Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

Ce que tu as semé
En d'autres germera.
Celui qui perd sa vie
Un jour la trouvera.


Simone Weil (3 février 1909 - 24 août 1943)

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
23 août 2022 2 23 /08 /août /2022 19:30

L’amour ne supporte pas que ne serait-ce qu’une personne ne soit pas sauvée.

Saint Silouane

 

Dans ce désert, mon désert,

aucune trace, aucun pas,

il n’y a que Toi,

l’Indicible,

l’Inconnaissable.

 

Tu ne serais pas Toi

si je pouvais Te connaître,

je ne serais pas moi

si je pouvais Te concevoir,

Ô Lumière Incréée !

 

Tu n’es pas l’infini,

Tu es au-delà de l’infini,

alors, comment le fini

pourrait-il Te posséder ?

 

En pénétrant dans la caverne

—celle du cœur—

qu’aucun soleil n’éclairerait,

qu’aucune image n’éblouirait,

je ne savais plus distinguer

entre Toi et moi,

entre le tien et le mien,

et là où aucun esprit ne peut saisir l’Esprit,

le voile entre Toi et moi a disparu,

la différence s’est dissoute.

 

Je T’ai laissé être Dieu en moi.

 

Celui qui sait

et celui qui est su sont un.

Notre amour ne pouvait supporter

qu’aucun autre en-dehors de la caverne

ne puisse entrer, avec moi,

en Toi.

 

Mgr Paul Dupuis

Saint-Dolay, France

19 août 2022

 

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0