Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 22:37


Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 22:25
Fraternité musicale sans frontière





Ce cri d'amour s'adresse à une femme mais les paroles peuvent être celles de l'homme à Dieu dans son élan d'amour vers son créateur :
Si tu restes près de moi, quoiqu'il arrive, je n'aurai jamais peur ...


Stand By Me

When the night has come
And the land is dark
And the moon is the only
light we'll see

No, I won't be afraid
No, I won't be afraid
Just as long as you stand
Stand by me

So darling, darling

Stand by me
Oh, stand by me
Oh, stand
Stand by me,
Stand by me

If the sky that we look upon
Should tumble and fall
Or the mountains should crumble
to {in?} the sea
I won't cry, I won't cry

No, I won't shed a tear
Just as long as you stand
Stand by me

So darling, darling

Stand by me
Oh, stand by me
Oh, stand
Stand by me
Stand by me

{Dans certaines versions seulement:}

Whenever you're in trouble
Won't you

Stand by me
Oh, stand by me
Oh, stand
Stand by me
Stand by me

{Ad lib}

Quand la nuit arrive
Et que le sol est sombre
Et que la lune est la seule lumière que nous voyons
Non, je n'aurai pas peur
Oh, je n'aurai pas peur
Tant que tu restes
Tu restes contre moi

[Refrain]
Alors chérie, chérie
Reste contre moi
Oh, reste contre moi
Oh, reste, reste contre moi, reste contre moi

Si le ciel que nous regardons d'en bas
Pouvait dégringoler et tomber
Ou si les montagnes pouvaient s'écrouler dans la mer
Je ne pleurerai pas, je ne pleurerai pas
Non, je ne verserai pas une larme
Tant que tu restes
Tu restes contre moi

[Refrain] (x2)

A chaque fois que tu es malheureuse
Pourquoi ne resterai-tu pas contre moi, oh reste contre moi
Partager cet article
Repost0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 22:16

..." Dans tous les arts, qu'il s'agisse de peinture, chant, récitation, poterie, art des bouquets, ou encore de forger une épée, l'élève tend, par une incessante répétition, à une exécution parfaite. Mais il sait qu'il ne peut réussir que si, mort à lui-même, affranchi de son moi, il est devenu l'organe de la Vie. L'unité essentielle est alors à l'oeuvre et, dans le langage de l'image intérieure qu'il incarne, elle se manifeste, respire et fleurit à travers la forme créée par l'homme. En vérité, tout dépend de la transformation de celui-ci en instrument de la Vie. Ainsi seulement s'explique ce que disent les Japonais : "Le tir à l'arc ou la danse, les bouquets ou l'escrime, peindre ou lutter, boire du thé ou chanter - fondamentalement tout cela est une seule et même chose." Si nous pensons à la performance ou à "l'oeuvre", cette phrase ne veut rien dire. Comprise au sens du "devenir Soi" et de la maturation par laquelle la plus grande Vie se manifeste dans la petite, c'est une pure et simple évidence..."

Le Japon et la culture du silence
Karlfried Graf Dürckheim
Editions : Le courrier du livre
Partager cet article
Repost0