Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 23:55

Радость моя, наступает пора покаянная,

Радость моя, запожарилась осень вокруг,

Нет ничего на земле постоянного,

Радость моя, мой единственный друг.

 

Нет ничего на земле постоянного,

Радость моя, мой единственный друг.

 

Желтое, красное - все разноцветное,

Золотом, золотом устланы рвы.

Прямо в лицо роднику безответному

Ветер повыбросил мелочь листвы.

Прямо в лицо роднику безответному

Ветер повыбросил мелочь листвы.

 

Затосковали деревья бесправные,

В ризах растерзанных гибели ждут.

Лишь золотые Кресты Православные,

Радость моя, нас в бессмертье зовут.

Лишь золотые Кресты Православные,

Радость моя, нас в бессмертье зовут.

 

Радость моя, эта суетность грешная

Даже на паперть швыряет листы.

Но возжелали покоя нездешнего

Белые Церкви, Святые Кресты.

 Но возжелали покоя нездешнего

Белые Церкви, Святые Кресты.

 

Их не прельщают купюры фальшивые,

Не привлекает поток золотой,

Нужно ли Вам это золото лживое,

Вам, лобызающим вечный покой?!

 Нужно ли Вам это золото лживое,

Вам, лобызающим вечный покой?!

 

Белые Церкви светлеются издали,

Благовествуя о мире ином,

Живы еще Проповединки Истины,

Радость моя, не скорби ни о чем.

 

Белые Церкви исполнены кротости,

Ими доднесь освящается свет.

Радость моя, что кручинишься попусту,

Белым Церквам нынче тысяча лет.

Радость моя, что кручинишься попусту,

Белым Церквам нынче тысяча лет.

 

Выжили Вы, бессловесные Зрители,

Бури прошли, расточились врази.

Сколько всего за века перевидели

Белые Церкви, Осколки Руси ?

Сколько всего за века перевидели

Белые Церкви, Осколки Руси ?

 

Белые Церкви плывут в Бесконечности,

О, Кладенцы неземной Чистоты !

Непокоренные Граждане Вечности,

Белые Церкви, Святые Кресты.

Непокоренные Граждане Вечности,

Белые Церкви, Святые Кресты.

 

Вас не касаются запахи тленные,

Этот октябрьский отчаянный пир.

Белые Церкви - Твердыни Вселенныя,

Не устоите - развалится мир.

Белые Церкви - Твердыни Вселенныя,

Не устоите - развалится мир.

 

Звон колокольный летит сквозь столетия,

Встретим же в Храме молитвенный час:

Радость моя, мы с тобой не заметили;

Осень уже за порогом у нас.

Радость моя, мы с тобой не заметили;

Осень уже за порогом у нас.

Ma joie, il est temps de se repentir,

Ma joie, l'automne autour du feu,

Il n'y a rien de permanent sur la terre

Ma joie, mon seul ami.

 

Il n'y a rien de permanent sur la terre

Ma joie, mon seul ami.

 

Jaune, rouge - tout multicolore,

Les douves sont bordées d'or et d'or.

Directement face au printemps insensible

Vent povybrosil trifle feuillage.

 Directement face au printemps insensible

Vent povybrosil trifle feuillage.

 

Les arbres de pitié étaient impuissants,

Dans les robes de la mort déchirée attendent.

Seulement des croix orthodoxes en or,

Ma joie, ils nous appellent immortalité.

 Seulement des croix orthodoxes en or,

Ma joie, ils nous appellent immortalité.

 

Ma joie, cette vanité coupable

Même sur le porche jette des draps.

Mais ils ont imploré le reste du monde.

Églises blanches, croix sacrées.

Mais ils ont imploré le reste du monde.

Églises blanches, croix sacrées.

 

Ils ne sont pas séduits par de fausses factures,

Ne pas attirer le flux d'or,

Avez-vous besoin de ce faux or,

Est-ce que tu embrasses la paix éternelle?!

Avez-vous besoin de ce faux or,

Est-ce que tu embrasses la paix éternelle?!

 

Les églises blanches illuminent de loin

Prêcher à l'autre monde

Les prophètes de la vérité sont toujours en vie,

Ma joie, ne t'afflige pour rien.

 

Les églises blanches sont remplies de douceur

Ils sont sanctifiés par la lumière.

Ma joie que tu te retournes,

Les églises blanches ont maintenant mille ans.

Ma joie que tu te retournes,

Les églises blanches ont maintenant mille ans.

 

Vous avez survécu, spectateurs stupides,

Les tempêtes sont parties, gaspillées à la fois.

Combien de fois au cours des siècles ont vu

Églises blanches, éclats de Russie?

Combien de fois au cours des siècles ont vu

Églises blanches, éclats de Russie?

 

Les églises blanches flottent dans l'infini,

Oh, Kladenzy Pureté surnaturelle!

Citoyens de l'Eternité non-croyants,

Églises blanches, croix sacrées.

Citoyens de l'Eternité non-croyants,

Églises blanches, croix sacrées.

 

Vous ne touchez pas les odeurs périssables,

Ce festin désespéré d'octobre.

Églises blanches - fiefs de l'univers,

Ne restez pas debout - le monde va s'effondrer.

Églises blanches - fiefs de l'univers,

Ne restez pas debout - le monde va s'effondrer.

 

La cloche sonne à travers les siècles,

Rencontrez l'heure de la prière dans le temple:

Ma joie, vous et moi n'avons pas remarqué;

L'automne est déjà à notre porte.

Ma joie, vous et moi n'avons pas remarqué;

L'automne est déjà à notre porte.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 23:55
Vocations monastiques et monastères
__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 23:57

L’amour est ce qui donne la joie aux créatures
L’amour est ce qui cause la joie infinie.
Ce n’est pas la mère qui nous donna la vie,
c’est l’amour.
A cette mère, cent louanges et miséricordes !
* *
La voie de l’amour est un mystère,
il n’y est point de querelle
Il n’y a là d’autres qualités que le sens profond.
Il n’est point permis à l’amoureux de discuter
C’est de non-existence qu’il s’agit,
et non pas d’existence.
* *
Je possède un amour plus pur que l’eau limpide.
Un tel amour est licite pour moi.
L’amour des autres toujours est changeant,
Mon amour et mon Bien-Aimé à moi sont éternels.
* *
C’est l’amour qui détient la pierre philosophale
de la lumière
C’est un nuage porteur de cent mille éclairs.
Dans le secret de mon être, se trouve
la mer de sa gloire :
Toutes les créatures sont noyées dans cette mer.
* *
Le cœur de l’homme est une chandelle
prête à se consumer
La déchirure due à la séparation
d’avec le Bien-Aimé est prête à coudre.
Ô toi qui ignores la patience et la brûlure
L’amour est une chose qui doit venir,
on ne peut l’apprendre.
L’amour est venu et il est comme le sang
dans mes veines et ma peau
Il m’a anéanti et m’a rempli du Bien-Aimé.
Le Bien-Aimé a pénétré dans toutes les parcelles
de mon corps
De moi ne reste plus qu’un nom, tout le reste est lui.
* *
Un amour est venu, qui a éclipsé tous les amours.
Je me suis consumé, et mes cendres sont devenues vie.
De nouveau, mes cendres par désir de ta brûlure
Sont revenues et ont revêtu mille nouveaux visages.
* *
Bien que dans l’amour il faille avancer pas à pas,
Seul est un pas véritable celui qui vient de l’éternité.
Dans la demeure de la non-existence,
on peut avoir beaucoup d’existences.
Ouvre les yeux : partout est la non-existence.
* *
Ô toi dont l’amour est l’essence
du monde de l’émerveillement
Ce qu’apporte ton amour, c’est le bouleversement
Combien de temps m’interrogeras-tu
sur l’état de mon cœur brûlé
Alors que, tu le sais bien,
tu le connais mieux que moi-même.
* *
Au moment où mon essence se transformera
en océan universel
La beauté des atomes sera pour moi lumineuse.
C’est pourquoi je brûle comme la chandelle,
a:fin que, dans la voie de l’amour,

Tous les instants pour moi deviennent un seul instant.
* *
Je suis amoureux de l’amour
et l’amour est amoureux de moi.
Le corps est amoureux de l’âme,
et l’âme amoureuse du corps.
Parfois je tends les deux mains vers son cou,
Parfois il tire, comme les belles, le pan de ma robe.
* *
Si tu es amoureux, reste près de l’amoureux,
Jour et nuit, reste dans le cercle des amoureux.
Alors, quand tu auras trouvé ce cercle,
Laisse le monde, et demeure
auprès du Créateur du monde.

Djalâl-od-Dîn Rûmî, Rubâi’yat, Albin Michel, 1987.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0