Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 19:30

 

Une fois par an, nous entendons ces paroles pendant les offices religieux pour le dimanche du Fils Prodigue, à la Veillée. Lors d'une cérémonie de tonsure, ce tropaire est chanté trois fois alors que la personne qui reçoit la tonsure rampe du narthex de l'église à l'autel - du monde pécheur d'où il est venu à cette étreinte bien-aimée.

Les «bras paternels» - des mains percées de clous, fixées à la croix, le sang coulant au sol. Des armes prêtes à embrasser le monde entier et à embrasser le monde entier. L'Amour, qui a payé un tel prix pour sa bien-aimée et a ainsi ouvert son étreinte à tous, ne se détournera jamais de personne, de nous. Il semble que ce soit pour que nous puissions surmonter la peur, la honte et le désespoir. Pour que nous nous résolvions à croire qu'Il nous attend, quoi que nous ayons fait.

C'est pour cela que le père sort - pour que ce soit plus facile pour ses enfants, prodigues et pécheurs. Après tout, Il sait à quel point c'est dur pour eux, et Il ne peut s'empêcher de les plaindre ...

Hâte-toi de m'ouvrir tes bras paternels,
bien que j'aie gaspillé ma vie dans la prodigalité.
Ne méprise pas maintenant mon cœur appauvri, ô Sauveur,
Qui a sous tes yeux les richesses inépuisables de tes compassions.
Car vers toi, Seigneur, je crie de compassion:
O Père, j'ai péché contre le ciel et devant toi!

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
4 mai 2021 2 04 /05 /mai /2021 19:28
Un chant de Ribale Wehbé, chanteuse libanaise

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 20:19

 

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0