Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 19:21

Il y a deux semaines, je me suis réveillée d’un rêve dans lequel une personne me demandait si le Coran parlait du contexte du VIIe siècle d’Arabie ou s’il portait un sens éternel et universel.

Il semblerait que je fais de la théologie dans mes rêves, car j’ai répondu qu’il s’agissait des deux, le Coran portant deux sens simultanément, l’un pour le contexte de l’Arabie du VIIe siècle et un autre, derrière ce sens, portant des significations valables pour tout temps et tout contexte.

J’ajoutais aussi que nous pouvons transposer cette même méthodologie de lecture à tout dans notre vie.

À y penser, il semble que j’étais bien inspirée dans ce rêve, car, en effet, tout dans notre vie peut porter au moins deux sens, un sens littéral, le sens concret, mais aussi un sens plus profond, une sagesse, une connaissance psychologique plus approfondie, une inspiration spirituelle.

Un petit événement, comme le retard d’un bus ou d’un train, peut à la fois signifier que je vais être en retard à mon rendez-vous, mais peut m’ouvrir une fenêtre de compréhension plus large, psychologique en observant comment nous, humains, réagissons à ce genre de tracas quotidiens, ou spirituelle, relative à comment ces moments nous rappellent que nous n’avons pas le contrôle sur tous les événements et que nous devons apprendre à osciller entre le contrôle extérieur qui nous permet d’agir et l’abandon intérieur requis pour garder une paix intime et un état d’équanimité face aux soubresauts de la vie quotidienne.

Le Coran affirme que Dieu nous a envoyé ses Signes/Versets (ayat) en nous et dans les horizons (Coran 41 : 53), et que la parole de Dieu n’est pas limitée au seul Coran : « Si tous les arbres de la terre étaient des calames et si la mer, aidée par sept autres mers, leur fournissait de l’encre, les paroles de Dieu ne s’épuiseraient pas. » (Coran 31 : 27).

Ainsi, tout en nous et autour de nous serait parole de Dieu, et serait source d’inspiration.

Et comme les versets du Coran, tout dans la vie peut être porteur d’au moins deux sens, l’un littéral, que l’on appelle le sens exotérique, et l’autre plus intérieur, le sens ésotérique. S

elon une parole prophétique (hadith), si le sens exotérique est un, le sens intérieur est en fait multiple : « Le Coran a une apparence extérieure et une profondeur cachée, un sens exotérique et un sens ésotérique ; à son tour, ce sens ésotérique recèle un autre sens ésotérique, ainsi de suite jusqu’à sept sens ésotériques. »

Si nous transposons cela au niveau de notre vie, chaque situation peut être porteuse d’une multitude de sens, à condition que nous regardions bien et que nous nous laissions inspirer.

Bien sûr, transposer cette méthode de lecture à toute chose serait épuisant, mais ouvrir la possibilité à cette forme d’inspiration par les événements de tous les jours peut porter une richesse inouïe, et cette possibilité est valable, je pense, dans toute tradition religieuse.

Par Nayla Tabbara, théologienne musulmane libanaise (1)

(1) Auteure de L’Islam pensé par une femme, avec Marie Malzac, Bayard, 250 p., 16,90 €.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article

Repost0

commentaires