Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 21:14

Depuis mes grandes désolations, je ne puis douter que l'Esprit de mon Maître n'habite en moi... J'expérimente sa conduite dans l'usage de mes facultés naturelles, et même jusqu'à la composition du corps, qui, autrefois, était déréglée. Je sens maintenant cet Esprit qui me compose et me dirige dans mon port, ma démarche et même mes paroles...

Lorsque je veux m'occuper à écrire, je sens que ce divin Esprit veut conduire et régler tous les mouvements de ma main. Je me prête et me donne à lui comme un instrument qui n'a point d'action propre et personnelle... Il est répandu par tout moi-même, comme s'il y tenait la place de mon âme. Je le sens comme une seconde âme qui m'anime et me porte, et qui se sert de tout mon être, comme l'âme dispose des mouvements du corps, mais avec bien plus de douceur et d'empire. Dernièrement une personne qui prend grand soin de nous, me parlant de quelque chose qu'il y avait à faire, je lui répondis naïvement : " J'ai une infirmité qui m'empêche de faire ce que je veux ; je ne puis que ce que l'on me permet, et ne puis en aucune façon m'affranchir de cette dépendance... "

J'éprouve le même changement par rapport aux facultés de mon âme et aux dons surnaturels. Pour des ténèbres si épaisses, j'ai maintenant tant de lumières ; pour la confusion de mon esprit, tant de netteté dans mes pensées ; pour mes bégaiements précédents, tant de liberté de parler ; pour les sécheresses désolantes que j'éprouvais et que je causais aux autres, tant de bons effets de la parole ; pour cette maudite... occupation de moi-même, tant de sentiments d'amour et d'élévation vers Dieu ! Je suis contraint de le confesser : c'est le divin Esprit qui me remplit ainsi et me possède.

Dans Vie de M. Olier, M. Faillon, Paris, 1873, cité par H. Bremond, in Histoire littéraire du Sentiment religieux en France, Paris, Bloud et Gay, 1929, t. III.

proposé par François Xavier

Partager cet article

Repost0

commentaires