Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 22:13

occident_bethanie.jpg

Gorze, juillet-août 2014

Chers Amis,

Nous avons célébré ce mois d’août la Dormition de Notre-Dame, c’est-à-dire sa mort, mais aussi son Assomption, c’est-à-dire sa Résurrection. Marie meurt et ressuscite, comme son Fils et son Dieu, Yeshoua, et comme nous serons nous-mêmes un jour conviés à vivre ce passage de la mort à la Vie. Déjà, nous le pratiquons au quotidien car, à chaque instant qui passe, nous mourons pour ressusciter. Toute notre vie est rythmée ainsi par de successives morts et résurrections.

Marie meurt, Marie passe de la vie avec un petit v, à la Vie avec un grand V. Et si Marie n’est pas morte comme son fils Yeshoua sur une croix, elle, elle est morte sous une croix, sous la croix de son fils, de celui qui est son enfant et qui est son Dieu.

C‘est là, après une vie tout entière sous le signe du « oui », qu‘elle s‘est donnée une fois de plus, totalement, sans rien garder, c’est ce qu’on appelle une vie sans péché.

Oh, combien a dû être douloureux ce « oui » sous la croix !

 

D’ailleurs, « Un glaive te transpercera le cœur » lui avait prédit le vieillard Siméon. Et ce glaive a deux sens : c’est à la fois, au premier degré, le glaive de la souffrance qui transperce le cœur de Marie, mais c’est aussi le glaive de la Parole, du Verbe, le glaive à deux tranchants de l’Apocalypse, le logos fait homme, Yeshoua. 

Alors, après ce moment terrible où elle reçut son fils et son Dieu, mort dans ses bras, au terme de sa vie terrestre, sa mort est déjà réalisée.

Elle est accomplie en plénitude et elle peut passer de ce monde à l’autre dans une grande paix, cette grande paix que nous vivons toujours à la fête de la Dormition et que nous avons pu sentir nous envahir pendant l’office des vêpres et de l’ensevelissement, ou pendant la veillée au tombeau de Marie. 

Mais qui est Marie ? Qui est cette femme capable de dire « oui » d’un bout à l’autre de sa vie sans faillir ? Quelle est son secret ? C’est d’abord une grande oreille, c’est l’oreille d’Israël, de tout un peuple qui vit dans l’écoute, depuis Abraham, Moïse, et les prophètes.

Elle n’est pas advenue spontanément ou par décret divin. Elle est cette fleur d’Israël, celle qui récapitule le meilleur d’Israël dans l’écoute, dans la bénédiction, dans le « oui » total. Mais c’est aussi la gardienne de la Parole, la gardienne de cette Parole donnée à Israël sur le Sinaï, puis donnée dans les entrailles de Marie et enfin gardée dans son cœur.

Dans l’Evangile, Yeshoua lui-même nous dit qui est Marie.

A l‘interpellation d‘une femme qui réagissait à Sa Parole avec enthousiasme, en Lui disant : « Heureux le ventre qui t’a porté et les mamelles qui t’ont allaitées », Il répond par cette flèche spirituelle : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et la garde. » 

Effectivement, Marie a écouté la Parole de Dieu, et elle l’a si bien gardée qu’elle l’a enfantée. Elle ne l’a plus jamais quitté, non pas comme une mère possessive, mais comme la Bien-aimée du cantique des cantiques qui ne pense qu’à son Bien-Aimé, qui brûle d’amour pour Lui, et qui, totalement unie à Lui, peut dire : «son bras gauche est sous ma tête et sa droite m’étreint.»

Marie, depuis le début de sa vie jusqu’à la fin, n’a eu qu’une seule visée, une seule pensée, un seul regard, un seul amour, et c’est en cela qu’elle est vierge, avant, pendant et après son enfantement.

C’est parce qu’elle n’a eu qu’une direction, qu’un unique amour et que cette direction, cet amour c‘était le Christ, la Parole de Dieu, Yeshoua. 

Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !
Père Pascal


PS : Comme vous le voyez, Père Alphonse me demande de prendre le relais pour ce message mensuel de Béthanie mais sachez bien qu’il reste très uni à vous tous par sa prière et par son affection.

http://www.centrebethanie.org

___________________________________________________________________________________________

 

 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238

Partager cet article

Repost0

commentaires