Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 22:14

anjoac_byzan_001.jpg

 

L’Évangile ne fait point mention de Sainte Anne et saint Joachim. Ce sont les Apocryphes qui nous révèlent leurs noms et nous apprennent qu’ ils menaient une vie sainte, possédaient de grands troupeaux et n’ avaient pas d’enfants. C’était là chez les Juifs une ignominie qui valait à Joachim de voir parfois refuser l’offrande qu’il apportait au Temple. Jusqu’au jour où, après vingt ans de prières, Anne enfanta Marie, qui devait être la mère du Sauveur.

Vu cependant que c’est Dieu en définitive que nous prions, il nous excuse volontiers d’ignorer, surtout quand ils n’ en ont pas, la biographie de nos intercesseurs célestes. Aussi sont-ils innombrables les chrétiens dont la dévotion aux grands-parents de Jésus a été récompensée.

Sainte Anne fut honorée en Orient dès le Ve siècle; aujourd’hui encore les Grecs célèbrent annuellement trois fêtes en son honneur. En Occident, son culte semble dater des croisades.

Voici quelques sanctuaires où sainte Anne est honorée : Sainte-Anne-d’ Auray en Bretagne (Morbihan), Basilique Sainte Anne, d’Apt (Vaucluse) et à Sainte-Anne-de-Beaupré au Canada. A Apt est exposé et honoré son cœur venu de Palestine. Les tableaux les plus célèbres qui la représentent sont ceux de Giotto (Padoue), de Quentin Metsys (Bruxelles) et de Léonard de Vinci (Louvre). 

Texte extrait du livre « La Fleur des Saints »

 

d’Omer Englebert (Albin Michel)

http://www.seraphim-marc-elie.fr/

___________________________________________________________________________________________

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238

Partager cet article

Repost0

commentaires